Appart-hotel : Arnaques à éviter

De la fraude en location saisonnière.

arnaques en appart-hotel

Tromperies simple à détecter.

Mieux vaut prendre un peu de temps afin d’éviter toutes formes d’arnaques lorsque l’on veut louer un appart-hotel, un gîte de ville ou un appartement de tourisme. Les vacances sont trop importantes pour courir le risque de se faire escroquer. La ville de DIJON, destination touristique en constante progression depuis plusieurs années compte pas moins de 200 établissements de ce type au cœur de ville. Alors faites le bon choix puis les bons contrôles pour ne pas vous faire avoir. Je vais vous aider à éviter une galère.

Tarif de nuitée trop alléchantes.

Par exemple un prix de 50€ la nuit pour un meublé de tourisme en pleine ville alors que la moyenne des hébergements similaires est à 100€. D’accord, c ‘est peut être une réservation de dernière minute. Une promotion a peut être été faite.

N’allez surtout pas réserver un appart-hotel à un prix inférieur de 2 à 4 fois le prix moyen constaté. Ça sent l’arnaque ! L’appartement n’existe surement pas. Les photos ont été certainement volées sur la toile et votre acompte ne sera jamais rembourser si l’arnaque est avérée.

Prenez garde à la forme de l’adresse e-mail du propriétaire !

Comme par exemple contact@appart-hotel-dijon.com.  Celle-ci semble propre. C ‘est professionnel. Il y a donc un vrai site internet pour cet appart-hotel, avec son propre nom de domaine ?  Allez visiter le site ! Dans ce cas, c’est déjà un gage important de sécurité. Ne validez  pas une réservation si l’adresse e-mail de votre interlocuteur est du type jean.martin@hotmail.fr ou alors tenter de contacter votre bailleur par téléphone.

appart-city location saisonnière

Ne réserver pas un appart-hotel en « mandat cash ».

Ne réservez surtout pas en payant par MoneyGram ou Western Union. Trop d’internautes se font encore avoir par des petits malins confortablement installés en Côte d’Ivoire ou plus généralement en Afrique.

Attention aux margoulins. Avant de payer, vérifiez les informations sur le propriétaire de l’appart-hôtel se trouvant dans l’annonce :  copiez le numéro de téléphone, l’adresse mail ou le nom du loueur et contrôlez son existence sur  Google. Pour contrôler un nom mettez des guillemets comme suit: « jean martin ».

Contrat de location du meublé de tourisme.

Exigez le signé et en deux exemplaires. Le nom du bailleur ainsi que l’adresse exacte du bien loué doivent être présents. Vérifiez son adresse pour éviter les arnaques.

Si la location de courte durée est en place depuis plusieurs années, vous la retrouverez plusieurs fois sur internet en tapant l’adresse exacte sur Google. Elle est référencée à coup sûr su plusieurs plateformes de locations saisonnières en plus de l’existence d’un site personnel appartenant au propriétaire. Vous trouverez certainement aussi des avis au sujet cet appart-hotel sur les réseaux sociaux. Pensez à rechercher sur Facebook, Instagram, etc.

Sous- location : escroquerie possible.

Sachez aussi que certains locataires d’appartement meublés font de la sous-location lorsqu’ils s’absentent pour une longue période afin d’arrondir leur fin de mois.

En dehors du fait que c’est interdit, vous risquez des ennuis en cas de dégât des eaux, vol ou incendie. C’est vraiment à éviter ! Les soucis n’arrivent pas qu’aux autres. Questionnez le loueur et vérifier la disponibilité de l’appartement. S’il loue uniquement à des périodes précises, ça n’est certainement pas un meublé de tourisme.

Voilà autant de choses à vérifier pour louer un gîte en toute sécurité. Un peu de prudence pour débuter son séjour touristique sereinement sans surprise.

Un meublé de tourisme doit être déclaré.

Un loueur non professionnel sérieux déclare son bien en mairie. Cela lui permet d’être complètement en règle. Demandez-lui son numéro de déclaration. S’il rechigne, c’est qu’il n’est pas déclaré donc il y a un risque de tromperie. Dès que vous avez un doute, poussez un peu plus les investigations ci-dessus.